L’hypnose médicale

Qu’est-ce que l’hypnose médicale ?

L’hypnose peut soulager certains maux physiques ou psychiques. Loin des spectacles télévisés et des shows de foires, l’hypnose médicale a des vertus santé désormais reconnues et prouvées

L’hypnose médicale connaît un regain d’intérêt que ce soit de la part des praticiens ou des malades, désireux d’essayer des méthodes alternatives et/ou complémentaires aux médicaments.

Il s’agit d’une technique qui plonge le patient dans un état de conscience modifié entre veille et sommeil (l’état hypnotique) qui permet au thérapeute d’intervenir pour soulager les maux et troubles. A l’aide d’associations d’idées et/ou de suggestions, le thérapeute aide le patient à comprendre, accepter, gérer certaines situations qui le font souffrir. L’hypnose médicale n’a donc rien de magique et la personne hypnotisée reste maîtresse de ses actes.

A noter, le but de l’hypnose médicale est de soulager, non de soigner, une pathologie médicale : l’hypnose médicale intervient à chaque fois qu’une personne vit mal ce qui lui arrive. Elle peut aider à vivre un moment difficile. Mais comme l’expliquait Erickson, l’hypnose médicale ne soigne pas le cancer, elle soigne une personne. En d’autres termes, la pratique ne soigne pas la pathologie mais bien la façon dont la personne l’appréhende. Par exemple, les douleurs liées à une pathologie peuvent être trois fois plus fortes selon la manière dont réagit le patient : en effet, son stress et son attitude envers la maladie peuvent entraîner une production accrue d’adrénaline responsable des douleurs ressenties.

hypnose médicale venelles aix en provence

Le mental joue donc un rôle important dans le succès des séances. Le patient doit avoir envie de participer. Il doit être capable de voir les choses autrement, ne pas être trop rigide.

Les propriétés de l’hypnose médicale dans le traitement de la douleur ne sont plus à démontrer. On utilise l’hypnose pour traiter la douleur aiguë liée aux soins, aux piqûres, perfusions ou lors d’accouchement. Elle est également utilisée pour soulager les douleurs chroniques ( migraine, lombalgie…) ou comme anesthésiant en petite chirurgie

Selon l’Académie Nationale de Médecine, l’hypnose médicale serait particulièrement intéressante pour traiter la douleur liée aux gestes invasifs et pour les effets secondaires des chimiothérapies cancéreuses. Elle est aussi pratiquée en soins palliatifs.

Enfin, l’hypnose tient donc une place intéressante dans l’arsenal des traitements antidouleur, en complément des indications médicamenteuses mais ce n’est pas tout. Son efficacité a été également prouvée dans la réduction du stress en cas d’opération chirurgicale et peut être une aide complémentaire dans le traitement de la dépression.

En choisissant certains mots et/ou associations d’idées, l’hypno-thérapeute place le patient dans un état hypnotique qui va l’aider à atténuer ses troubles ou douleurs.

Si le patient est réceptif, les résultats peuvent être assez rapides : l’objectif est de rendre les patients autonomes.

Le choix du praticien : pour éviter les désagréments, il est préférable d’avoir recours à un professionnel de santé.